Display:

Keyword Search: L’eau
1 Article
Source: Commun

Crise de l’eau en Afrique du Sud : Le Cap se prépare au « jour zéro »

Dimanche 04:36

A partir de ce « jour zero » (Day Zero en anglais), l’armee prendra en charge la distribution d’eau : les habitants devront se rendre dans 200 points de distribution, ou chaque personne aura droit de retirer 25 litres par jour.

Face a une secheresse historique, les autorites de la ville menacent de couper le systeme de distribution d’eau dans les quartiers residentiels a partir du 4 juin. « Jusque-la, c’etait un secret bien garde.

1 Article
Source: Commun

Sécheresse, surexploitation : le monde a soif

Dimanche 04:36

Quatre personnes sur dix souffrent de penurie dans le monde, selon l’Organisation des Nations unies, qui prevoit une probable degradation a l’avenir sous l’effet du changement climatique.

Le rechauffement va accentuer l’aridite des regions du monde qui en souffrent deja, contribuer au dessechement des sols, accelerant l’evaporation des vegetaux et rendant plus difficile l’absorption des pluies diluviennes qui filent alors trop vite vers l’ocean.

1 Article
Source: Commun

Guillermo del Toro : « En vieillissant, on est prêt à se servir des accidents pour créer »

Mercredi 17:32

Le Monde | 20.02.2018 a 07h55 • Mis a jour le 20.02.2018 a 07h56 | Propos recueillis par Thomas Sotinel. Le realisateur mexicain Guillermo del Toro, 53 ans, a recueilli treize nominations aux Oscars pour son film La Forme de l’eau.

Comment faites-vous pour laisser assez d’espace aux accidents dans un film aussi complexe que « La Forme de l’eau » ?. C’est comme un numero de trapeze.

1 Article
Source: Commun

« La Forme de l’eau » : un monstre dans l’eau trouble américaine

Mercredi 17:33

Le Monde | 20.02.2018 a 07h56 • Mis a jour le 20.02.2018 a 10h19 | Par Jacques Mandelbaum. Genie contemporain du cinema fantastique, grand raconteur d’histoires et inventeur de formes, le Mexicain Guillermo del Toro, 53 ans, nous arrive aujourd’hui barde de treize nominations aux Oscars pour La Forme de l’eau.

En cela semblable a la creature merveilleuse qui hante son film, del Toro meriterait plutut notre admiration par la maniere souple et deliee avec laquelle il parvient, depuis vingt ans, a nager dans les courants hollywoodiens – meme contraires –, sans y perdre son integrite.


NewsInn France