Display:

Keyword Search: Pont
1 Article
Source: Commun

La question du consentement sexuel d’une fille de 11 ans en procès à Pontoise

Mercredi 04:36

La partie civile va demander la requalification des faits en viol alors que la defense estime que « la question du consentement d’une enfant de 11 ans ne devrait meme pas se poser ».

« La question du consentement d’une enfant de 11 ans ne devrait meme pas se poser », affirme l’avocate, qui s’est declaree favorable a une evolution de la loi francaise en la matiere. Mais le parquet de Pontoise a eu une analyse differente des faits qui se sont produits le 24 avril 2017, quand la preadolescente a suivi un homme jusqu’a son appartement de Montmagny (Val-d’Oise), ou ils ont eu une relation sexuelle.

5 Articles
Source: Commun

Alain Jakubowicz, l’intransigeant avocat de Nordahl Lelandais

Vendredi 07:47

Apres les aveux de son client mercredi, Me Jakubowicz, rompu aux affaires eprouvantes, s’est dit « fier d’assister un homme qui a ete traine dans la boue ».

L’avocat reprend la defense de Nordahl Lelandais, principal suspect dans ce qui est encore une affaire de disparition d’enfant : Maelys, 9 ans, lors d’un mariage dans l’Isere, dans la nuit du 26 au 27 aout. Lire aussi :   Les affaires dans lesquelles Nordahl Lelandais pourrait etre implique. Il choisit alors la strategie du silence ; mais un silence offensif.

1 Article
Source: Commun

Après Bercy, Dupont-Aignan lance son propre simulateur de pouvoir d`achat

Vendredi 10:57

Apres avoir renseigne la taille de son menage, ses revenus, le montant de ses allocations comme divers budgets en carburant, electricite, assurance ou cigarette, le generateur Debout la France calcule ce que «Macron vous a promis» puis compare cette somme a la progression - ou diminution - mensuelle de votre pouvoir d`achat.

Si le simulateur du gouvernement essuie les critiques pour ses lacunes, celui de Nicolas Dupont-Aignan n`est pas non plus exempt de toute critique: «Il incorpore des elements sur lesquels l`executif n`a que peu, ou pas du tout, de marge de manœuvre.

1 Article
Source: Commun

« Made in France » : la preuve par SEB

Samedi 12:46

Le Monde | 09.11.2017 a 06h43 • Mis a jour le 09.11.2017 a 12h36 | Par Denis Cosnard. « Quand on voit tous les jours a la tele des entreprises qui disparaissent, on se dit qu’on a de la veine de produire encore francais.

Seules ont tenu bon une fabrique de cordes pour la montagne, une papeterie, et surtout l’usine SEB, que tout le monde appelle encore l’usine Calor. « C’est une des rares entreprises a avoir investi et a s’etre internationalisee, alors que les grandes familles industrielles de la region n’ont pas su prendre le virage », constate la maire de Pont-Eveque, Martine Faita.


NewsInn France